Je lis depuis que je suis toute petite, mais je suis très difficile en matière de lecture. Si dans les premières pages de lecture, je ne suis pas embarquée dans l’univers, je laisse tomber, même si c’est le meilleur livre du monde. En revanche, si j’arrive à voyager dès les premiers mots, alors je peux dévorer le bouquin en quelques heures.

Aujourd’hui, je voulais partager mes lectures favorites. Les livres qui ont eu, à un moment donné, une répercussion dans ma vie, ou que je peux lire et relire sans jamais me lasser.

Harry Potter de J.K. Rowling

Je triche un peu parce qu’il ne s’agit pas d’un livre mais d’une saga. Je pense que je n’ai pas besoin de m’étendre sur l’histoire de Harry… J’ai découvert Harry Potter en sixième, j’avais 10 ans. Notre professeur de français nous avait laissés une liste de livres au choix pour faire une fiche de lecture. Et dans la liste, il y avait Harry Potter à l’école des sorciers. Pourquoi je l’ai choisi parmi tant d’autres, je ne sais pas. Ce que je sais en revanche, c’est que depuis ce moment, Harry ne m’a pas quittée.
J’ai dévoré les trois premiers tomes très rapidement puis j’ai attendu avec impatience la sortie du quatrième cette même année. Et j’ai patienté pour la suite comme on attend le Père Noël.


Parmi les sept livres, mon favori est le cinquième. J’ai adoré le côté beaucoup plus sombre que prenait la saga, la nouvelle maturité des personnages, et l’écriture de Rowling qui s’est très largement étoffée. Les histoires parallèles dans ce tome sont extrêmement bien ficelées et prennent vraiment du sens. En tête du podium, je mettrais également Le prisonnier d’Azkaban, parce que l’histoire des maraudeurs est probablement l’une des meilleures histoires de la saga. Viendraient ensuite le dernier, Les reliques de la mort, La coupe de feu, À l’école des sorciers, Le prince de Sang-mêlé et La chambre des secrets.

Dans le monde, il n´y a pas d´un coté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d´ombre en chacun de nous. Ce qui compte c´est celle qu´on choisit de montrer dans nos actes, ça c´est ce que l´on est vraiment.

Kafka sur le rivage de Haruki Murakami

Ma soeur a toujours eu une influence dans ma vie mais aussi dans ma découverte de la littérature. Elle m’a très souvent recommandée des livres que j’ai adoré. Mais si je ne devrais n’en citer qu’un, ce serait celui-ci : Kafka sur le rivage. Je l’ai commencé il y a un peu moins de dix ans, dans son petit appartement parisien, et je crois que j’ai lu la moitié du livre en une nuit. Je n’arrivais plus à m’arrêter tant j’ai été transportée par l’univers de Murakami. Ce livre est à la fois magnétique et hypnotique, les mots sont une véritable invitation au voyage.

En lui se consumaient les souffrances que le destin lui imposait, et chaque fois, il en émergeait plus endurant. Se joindre à lui, c’était vivre à jamais.

Le portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde

Quand est-ce que j’ai découvert Oscar Wilde pour la première fois, je ne m’en rappelle plus. Par contre, je me souviens avoir étudié son travail en littérature anglaise pendant ma première (et unique) année de LLCE à la Sorbonne. Et ce fut le coup de foudre, j’ai adoré le grand monsieur qu’était Wilde. Sa vision de la société, de sa société, du monde, des autres, de lui-même. Sa plume est incomparable. J’ai lu Dorian Gray en français et en anglais, et à chaque lecture, j’arrive à découvrir de nouvelles choses, de nouveaux axes de lecture, de nouveaux implicites.
Au-delà de ce livre, j’ai aussi énormément d’affection pour Le fantôme de Canterville, qui est d’un tout autre registre. On se demande un peu moins pourquoi j’ai choisi une citation d’Oscar Wilde pour mon blog.

C’est l’incertitude qui nous charme. Tout devient merveilleux dans la brume.

La reine des damnés d’Anne Rice

Anne Rice m’a accompagnée pendant toute mon adolescence. J’ai lu sa chronique des vampires avec avidité mais parmi tous ces livres, celui qui m’a le plus marquée c’est La Reine des damnés. Alors que dans Entretien avec un vampire, Lestat est un personnage froid, machiavélique, effrayant, on le découvre sensible et mutin dans sa biographie éponyme. Mais c’est dans La reine des damnés que j’ai véritablement craqué. L’ensemble des histoires racontées par Anne Rice dans ce livre est une merveille d’écriture. Il a d’ailleurs grandement influencé le choix de mon sujet de recherche lors de mon master d’Histoire, puisque j’ai étudié le cannibalisme funéraire en Égypte prédynastique (si, si !), un thème développé dans le livre de Rice.

En lui se consumaient les souffrances que le destin lui imposait, et chaque fois, il en émergeait plus endurant. Se joindre à lui, c’était vivre à jamais.

Quels sont les vôtres ? J’ai hâte d’être en congé maternité pour pouvoir me plonger dans d’autres livres que ceux liés à mon métier ou à ma grossesse !

A très vite,

2 thoughts on “Mes lectures favorites de tous les temps”

  1. Merci pour tes avis sur tous ces livres.
    Personnellement je suis en train de découvrir les Harry Potter : eh oui, traumatisée par le 1 au cinéma à 10 ans, je n’avais jamais voulu plus en entendre parler jusqu’à il y a quelques mois. A ce moment-là j’ai daigné regarder les films avec mon chéri absolument fan de la saga et depuis, je les enchaîne 😀 J’en suis au cinq et je le trouve très bien, je me demande même si ce n’est pas celui que je préfère depuis le début 😉
    Sinon MON livre préféré, je dirais Ensemble c’est tout d’Anna Gavalda. Ces destins, ces vies qui s’entremêlent (sans être gnangnan), c’est vraiment mon style 😍

    1. C’est marrant, j’ai hésite à mettre Ensemble c’est tout ou Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part d’Anna Gavalda mais je pense que je ne les ai pas lus autant que ceux que j’ai cité dans l’article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *