Et voilà, ça y est je suis MAMAN. J’ai accouché le 14 mai dernier et ces mots sont toujours aussi étranges à dire ou à écrire. Je n’y crois tout simplement pas alors que je suis en train de taper cet article avec mon petit bout qui dort juste à côté de moi.

Dix jours se sont écoulés, est-ce que j’ai assez de recul pour parler de mon accouchement ? Je ne sais pas. Je voulais surtout écrire rapidement avant d’oublier certains détails qui peuvent aider des futurs mamans à dédiaboliser ce moment.

1 ⤅ N’ayez pas espoir d’accoucher rapidement.
La durée d’un accouchement varie évidemment d’une femme à l’autre. Pour un premier bébé, on parle de 15 à 17 heures en moyenne en salle de travail. Pour ma part, ça a duré plus de 20 heures ! Autant dire que je n’en pouvais plus ! Mademoiselle avait simplement décidé de ne pas sortir : elle rebondissait sur la poche des eaux, bougeait dans tous les sens… Bref, ça a été extrêmement lent et long ! J’ai fissuré la poche des eaux à 14h le samedi et j’ai accouché le lendemain à 11h17.

2 ⤅ N’hésitez pas à solliciter le personnel pour tout et n’importe quoi.
Que ce soit pendant l’accouchement ou en suite de couches, il ne faut vraiment pas hésiter à appuyer sur le petit bouton d’appel ! Une douleur trop prononcée, un doute, une question, une inquiétude… le personnel est là pour vous accompagner dans votre accouchement et votre début de vie de maman. J’ai eu la chance d’avoir des sages-femmes et des auxiliaires de puériculture absolument géniales qui m’ont vraiment aidée tant pendant mon accouchement que par la suite.

3 ⤅ Prévoir des vêtements ultra confortables et des boules quies !
Pendant l’accouchement, je portais une chemise d’hôpital donc la tenue d’accouchement vous pouvez l’oublier. Par contre, oubliez les tenues trop serrées, trop chaudes, pour la suite de couches. J’ai ressorti de grandes robes amples que je pouvais enlever très facilement pour les examens médicaux mais aussi pour aller aux toilettes, etc. Ayant eu une épisiotomie (ô joie), c’était beaucoup plus pratique ainsi pour nettoyer régulièrement la cicatrice.
Et au cas où vous n’auriez pas de chambre individuelle, apportez des boules quies ! Ca vous sauve quelques heures de sommeil !

4 ⤅ Reposez vous le plus possible.
Le travail ayant duré 20 heures, il a bien fallu que je tente de dormir à plusieurs reprises entre les nombreux examens des sages-femmes. Mais je vous assure que même une minute de repos est à prendre dans ces cas là ! Par la suite, n’hésitez pas à confier bébé pour la première nuit à la nurserie, ça ne fera pas de vous une mauvaise mère. J’ai préféré me reposer après plus de 24h sans dormir : les auxiliaires sont venues chercher bébé à 23h et me l’ont ramenée à 6h. Cela m’a permis de dormir quelques heures salvatrices !

5 ⤅ Écoutez votre instinct de maman.
Ma fille ayant explosé les records de poids et de taille à la naissance, elle avait forcément besoin de plus de quantité de lait. Forcément, par rapport aux autres nourrissons, on aurait dit un petit ogre. Je n’ai donc pas suivi les préconisations : hors de question de réduire la quantité de lait qu’elle pouvait ingérer et pire encore, hors de question de la réveiller pour manger ! Puisqu’elle mangeait plus, elle dormait aussi beaucoup plus longtemps que la moyenne : au bout d’une semaine, elle faisait déjà des nuits de 7 heures ! Pourtant, les spécialistes vous disent qu’un bébé doit boire un biberon toutes les 3 à 4 heures maximum. Je vous assure, si votre bébé a faim, il se réveillera de lui-même !

A bientôt !

 

4 thoughts on “Petits conseils de jeune maman”

  1. J’ai accouché le 17 mai et je trouve que nos filles se ressemblent sur les photos d’instagram ^^
    Personnellement j’ai eu de la chance, travail et accouchement ultra rapides et sans péri mais c’est mon deuxième bébé (ceci dit c’était déja le cas pour mon bonhomme).
    Sinon je suis d’accord avec les conseils ci-dessus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *